Moldavie

Publié le par Matthieu & Annaïg

On quitte la Roumanie avec regrets, non sans avoir fait une dernière rencontre avec ce petit berger qui ne parlait pas un mot d’étranger car il ne va pas à l’école. Très gentil il est resté un moment avec nous pendant que ses chèvres paissaient autour du camion.

 

Après Galati, direction la Frontière Moldave à Oancea. On ne devait initialement pas passer par la Moldavie , fortement déconseillée par le ministère des affaires étrangères Français, mais cela nous évitait un gros détour. Arrivée à Oancea, surprise, le visa n’est plus nécessaire depuis 2007 pour les ressortissants de la CEE , ça de moins à faire. Passage de la Douane Roumano-Moldave sans encombre avec des douaniers gentils. Juste un passage du camion dans un ridicule pédiluve et arrosage anti Grippe aviaire, plus le passage dans 6 bureaux différents (avec un tampon à chaque) avant de payer la taxe de transit et partir. Le peu qu’on a vu de la Moldavie ne nous a pas changé vraiment de la Roumanie , si ce n’est le Cyrillique. Les quelques contacts avec les locaux ont révélé leur gentillesse. On passera la frontière Moldavo-Ukrainienne sans souci, juste une attente de 2 heures au poste Moldave pour cause d’arrestation en directe d’un des Douaniers par des flics en civil accompagnés de journalistes avec une caméra super 8 (corruption ???).

Publié dans temujin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Phil et Elise 30/05/2007 22:13

Hello les Aminches.
ça me rappelle des putains de bons souvenirs ces steppes kazakhes. Nous, fin mai, c'était des coquelicots sur des centaines d'hectares (pas de tulipes, hélas).
Sinon, votre pie-grièche isabelle, grise comme elle est sur le dessus, c'est une "karelini". Et la vache couchée ce n 'est pas une maraîchine, mais une kalmyk (ou assimilée) race typique d'Asie centrale.
Bon, ménagez-vous les amis, nous on a le nabot hongrois pour nous occuper.
bises
Phil & elise